Mes élèves ont préparé et fait circuler un sondage dans les classes voisines. Ils voulaient notamment savoir si leurs camarades étaient inscrits sur les listes électorales et pour qui ils allaient voter.
Résultat des courses: Sur 93 réponses, 89 élèves délarent être inscrits .

Après dépouillement, réaction salutaire de M. apprenti vendeur, et bonne tranche de rigolade de ses camarades : "oh les nuls hé, c'est pas possible,  une bonne moitié n'a pas 18 ans et en plus il y en a au moins 5 ou 6 qui ne sont pas français."

J'ai encouragé M. à poursuivre son raisonnement: "quand même cela veut dire qu'ils considèrent que c'est une bonne chose d'être inscrit sur les listes, c'était la bonne réponse à cocher quoi, ou peut-être qu'ils voulaient nous faire plaisir ? ".

Très instructif ce travail. Ils ont adoré et moi aussi.