13 juillet 2007

Le lien du lait

Je ne sais pas si c’est le fait de l’avoir allaitée même un tout petit peu qui me rend sa manière de poser sa tête sur mon épaule si familière, mais quand ma petite Bahar (printemps en turc) est dans mes bras, je me sens heureuse d’être aussi un peu sa mère, dix jours ou un mois par an. Je crois que je suis mûre pour l’adoption.
Posté par ada_ à 23:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 juillet 2007

L’autre langue de ma fille

La sœur de lait de ma fille vient d’arriver d’Istanbul. Elles ont toutes les deux le même âge et se sont vues régulièrement tous les étés depuis leur naissance. Sauf l’année dernière. Jusques là, le fait que ma fille ne parle pas vraiment le turc ne posait pas de problème. J'ai déjà du dire que je parlais exclusivement français avec ma fille, de même que son père qui a découvert la paternité et le français en même temps et qui donc les associe complètement.  Par contre mon mari et moi n'échangeons qu'en turc. Ma puce, comme... [Lire la suite]
Posté par ada_ à 16:57 - Commentaires [18] - Permalien [#]
06 juillet 2007

Mariage et deuil

Ricochet 1997 Je me suis mariée à Istanbul un jour de décembre. Des amis sont venus de Paris, d’autres de Mongolie. Mais personne n’est venu de Kars, la ville de ma famille. Ni oncle ni tante. J’ai eu un moment de doute. Puis j’ai appelé. C’est mon oncle Mahmout qui a répondu au téléphone. J’ai été surprise. Mahmout habitait à l’époque près de Canakkale, pas loin du détroit des Dardanelles et ne se rendait que rarement à Kars, à l’autre bout du pays. Il m’a dit : « Oh tu sais maintenant que je suis à la retraite, je peux... [Lire la suite]
Posté par ada_ à 10:43 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 juillet 2007

Les couettes de la discorde- 3

(La première partie de ce récit se trouve ici, la 2ème là.) D'Est en Ouest Adolescente, j’ai passé des semaines délicieuses avec mon oncle Haydar, qui, disait-il, voulait faire connaître la « vraie » Turquie à la petite française que j’étais devenue. Pendant mes vacances scolaires, je faisais donc le tour du pays avec lui, allant de ville en ville, au gré des hébergements que pouvaient nous offrir ses autres neveux et nièces disséminés partout dans le pays. Nous nous y retrouvions tous les deux : il m’évitait des... [Lire la suite]
Posté par ada_ à 00:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]