Elle se disait d'ailleurs que des séjours en maison de repos pour des égarements, c'était quand même un peu cher payé, il aurait très bien pu... 
Pu quoi d'ailleurs ? Divorcer ? Elle ne voulait pas y penser, pas maintenant, franchement ce n'était pas le moment. 
Elle se lova dans le lit, se demandant si la bête toute rose la suivrait. 
La bête ne la suivit pas. Le lit ne devait pas être un nid à flamant rose, sûrement à cause des draps couleur vert anis. Ca jurait trop. Même Célestin l'avait dit d'ailleurs, que ce n'était pas terrible cette couleur pour les draps du lit, que cela lui rappelait le lit de papa. 

De papa, oui, c'est bien ce qu'il avait dit !? Elle couchait où la maman de Célestin ? Ca y est tu dérailles, de nouveau. Du calme disais-tu ? En es-tu bien capable ? 

Le flamant rose tout à coup bougea et se mit à chanter. 
"Ca fait déjà des mois, des mois, des mois que j'attends autre chose de toi"... 

Capucine se frotta les yeux. Un flamant qui chante Gainsbourg au lieu de Brel, il y a de quoi vous faire sauter du lit à l'anis. 
Oh non, tu ne vas pas me faire ça toi aussi ! geignit-elle en allongeant de nouveau les doigts vers le flamant. 
Le charme était rompu. La bête était toujours là pourtant. Mais le rose des joues de Capucine s'était envolé. Il restait les médocs sur la table de nuit. 

Et Célestin qui, de sa voix fraîche du matin, saluait le voisin ! Il rentrait ! On allait bien voir ce qu'on allait voir ! S'il essayait encore une fois de l'interner, le flamant interviendrait, c'était sûr. Puisqu'il savait chanter ! Et qu'apparemment il n'était pas là par hasard. 

Au bruit de la clé dans la porte d'entrée, le volatile fit un pas vers la fenêtre. Capucine se demanda s'il n'allait pas de lui-même s'envoler, laissant à jamais ouverte la question de la couleur des draps.