Finalement je doute, je ne suis plus du tout sûre de vouloir continuer. La vache encore deux heures ? Je culpabilise à fond. C’est mon dernier jour de vacances, je n’ai quasiment pas travaillé, enfin un jour ou deux quand même. Je dois nettoyer un minimum la maison, samedi notre aide ménagère n’a pas pu venir. Il faudra que je parle plus loin d’elle ou plutôt du temps qu’il m’a fallu avant de la solliciter. Il faudrait aussi que je fasse des courses. Mon mari ne rentre que ce soir et il faut que notre fille ait des choses correctes à manger. Ben voilà, je retourne encore dans mes fixettes alimentaires alors que je viens d’en parler une page durant… Bon ben tant pis, retournons y, puisqu’il le faut… Le rôle de mère est-il avant tout nourricier ? Il faut croire en tous cas que cela me rassure ces gestes du quotidien, qu'ils me donnent l’impression de maîtriser un tout petit quelque chose dans ce grand tout qui m’échappe. Aller au marché, choisir les légumes les plus verts et les plus rouges (les antioxydants), trouver des recettes pour les accommoder sans donner l’impression de « régime », créer à chaque repas du plaisir sain. C’est compliqué.

Là d’ailleurs je me dis que je viens d’oublier que je dois aussi  préparer la salade pour le repas  de demain de ma fille,  qui refuse d’aller à la cantine et préfère manger ce qu’on lui prépare dans la cour de son école, au vert. Comment écrire avec toutes ces considérations alimentaires ? Mazette ! Il était question qu’elle prépare elle-même ses repas à ses 16 ans mais on s’est dit que ça finirait immanquablement par un jambon-emmental tous les jours. Alors on s’y colle, mon mari la semaine à partir du lundi soir, moi le week-end quand il n’est pas là. Je remarque au passage que ce rôle de « nourricier » nous l’avons endossé tous les deux mon mari et moi, pas moi seule. Ce n’est donc pas forcément une réaction de mère mais de parent face à l'inconnu. 

Est-ce que j’ai fait le tour avec la nourriture ? Pas sûr,  mais j’ai déjà posé pas mal. Voyons ce qui va sortir au chapitre prochain, à la quasi 3ème heure.