27 février 2009

Constantinople n'attend plus personne

Lorsque je suis "fatiguée d'être moi", je dors, je danse, ou j'essaie de m'oublier dans les mots des autres.  Mais souvent, mon nombril refait surface et me replace dans ma lecture là où je ne veux pourtant pas être.C'est ainsi que j'ai lu le recueil de poèmes de Mehmet Yashin (traduits par Alain Mascarou), en me désolant de le lire avec mes yeux à moi. Avec un titre pareil, Constantinople n'attend plus personne, je ne pouvais pas le manquer. Cependant cette Constantinople a plus de visages, de collines et de noms que... [Lire la suite]
Posté par ada_ à 15:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,